Jehan de Fougereuse — Louis Morvan

Nous sommes au 15e siècle, époque de transition entre le moyen-âge et la renaissance. Les nations (au sens moderne du terme) commencent à s’élever sur les débris de la chrétienté brisée par l’ambition des princes et la diminution de l’esprit chrétien.

Dans le royaume d’Anjou, le bon roi René (1409-1480) résiste tant bien que mal à la pression qu’exerce son puissant et avide voisin, Louis XI de France.

Au sein de cette petite cour d’Angers brille Jehan de Fougereuse, personnage énigmatique, voire inquiétant… Est-il ange ou démon – ou autre chose encore ? Mais quelle que soit la couleur de son âme et quoi qu’il en soit de sa droiture, l’histoire qui tourne autour de lui est emplie d’intérêt historique, d’édification chrétienne, de connaissance des mœurs au temps de la chrétienté et de suspense à rebondissements.

Dans le premier chapitre, ce personnage n’apparaît qu’indirectement et l’on ne peut encore savoir s’il tiendra le rôle de héros, ou celui de faire-valoir pour un autre héros. L’atmosphère de mystère, d’intrigue, de rivalité qui s’en dégage marquera fortement toute l’histoire.

Et puis l’aventure s’emballe, pour ne déposer le lecteur – conquis, ravi, édifié (mais par qui donc ?) – qu’à la dernière page. Je n’en puis dire davantage sans trop dévoiler…

Année d'édition : 2012 en co-édition avec La cigale de Saint-François

Format : 13 × 20 cm

280 pages, couverture imitation cuir rempliée, 11 illustrations en couleur dont 7 en pleine page, avec une notice biographique sur les personnages historiques.

ISBN 9782951784550

Prix : 14 €

© Copyright 2013-2015    |   ASJ - Association Saint-Jérôme    |   3, allée de la sérénité    |   33490 Saint-Maixant (France)